search

Accueil > Projets > Archives > Projets CDI - Education aux médias / Semaine de la Presse > Rencontre avec Jean-Marc Stricker

Rencontre avec Jean-Marc Stricker

lundi 20 mars 2006

La semaine de la presse 2006 s’est achevĂ©e le vendredi 17 mars, avec la venue de Jean-Marc Stricker, chroniqueur culturel pendant de nombreuses annĂ©es sur les antennes de Radio France.

Deux interventions étaient programmées.

- L’une auprès des Ă©lèves de Première dans le cadre de l’orientation des Ă©lèves.

Jean Marc Stricker nous a parlé de son parcours professionnel.
DĂ©butant dans les annĂ©es 60 au Liban, il intĂ©gre en 1968 l’ORTF en France en tant que journaliste au service de politique Ă©trangère spĂ©cialiste du Proche et Moyen-Orient. En 1972 il est transfĂ©rĂ© Ă sa demande au service culturel, ce qui restera son domaine de prĂ©dilection.
Critique de théâtre, il sera chroniqueur d’information culturelle sur France Inter. Ses chroniques tourneront principalement autour de l’actualitĂ© culturelle : expositions, livres, théâtre. Un objectif Ă©viter le star système et inciter Ă la dĂ©couverte de talents mĂ©connus ou nouveaux.
Ce parcours atypique est impossible de nos jours oĂą le monopole d’embauche impose une formation en Ă©cole de journalisme, le modèle de la plupart des jeunes journalistes formatĂ©s n’Ă©tant plus Albert Londres mais bel et bien PPDA.

La profession de foi de Jean-Marc Stricker rĂ©sume son attachement Ă la profession : le journalisme n’est pas un mĂ©tier mais un mode de vie.

- Les deux heures suivantes Ă©taient consacrĂ©es Ă une table ronde avec les Ă©lèves de Terminale, autour de la contamination de l’information par la Com(munication)
Le traitement de l’actualitĂ© culturelle se mĂ©tamorphose de plus en plus en promotion d’un produit par le passage obligĂ© vers les diffĂ©rents services de communication et d’ attachĂ©s de presse.
On assiste Ă la marchandisation de l’information culturelle.
On est loin d’une information culturelle Ă laquelle aurait pu s’appliquer la formule de Vitez inventĂ©e pour le thèâtre "Ă©litaire pour tous".
Constat pessimiste d’un service public de radio de plus en plus attachĂ© Ă l’audimat comme tout autre "mĂ©dium".

C’est en rĂ©sumĂ© ultra rapide, ce qui ressort de ces deux heures de dĂ©bat.

A suivre...

A lire  :

- Paccalet, Yves " L’humanitĂ© disparaĂ®tra, bon dĂ©barras !"
Arthaud,2006.
- Groupe MARCUSE " De la misère humaine dans le milieu publicitaire" La DĂ©couverte, 2004.
- Rimbert, Pierre " LibĂ©ration, de Sartre Ă Rothschild", Raisons d’agir, 2005.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.