search

Accueil > Projets > Archives > Classe patrimoine - Les travaux d’Ă©lèves de la Classe (...) > Nicolas Fouquet

Nicolas Fouquet

samedi 10 septembre 2005

Nicolas Fouquet est nĂ© Ă Paris en 1615, et dĂ©cĂ©dĂ© Ă la forteresse de Pignerol en 1680.Sa famille avait pour emblème l’ Ă©cureuil et pour devise « Quo non ascendet  » ce qui signifie jusqu’oĂą ne montera t- il pas ?

En 1631, Ă l ’âge de 16 ans, Nicolas Fouquet entre en tant que conseiller au parlement de Metz, 4 ans plus tard, il devient maĂ®tre des requĂŞtes.

A la mort de Richelieu (homme d’ Ă©tat français) il passe au service de Mazarin (homme d’ Ă©tat français d’ origine italienne) qui lui confiera la mission de remplir les caisses de l’Etat, assĂ©chĂ©es par l’ incompĂ©tence des surintendants depuis Henri IV. La protection d’ Anne d’ Autriche (reine de France) et de Mazarin lui vaut la charge de surintendant des finances ordinaires et extraordinaires en 1653.
A la mort de Servien, autre surintendant en place, Nicolas Fouquet devient l’ homme le plus puissant de France après Mazarin.

Il devait cette rĂ©ussite Ă son intelligence, Ă son audace et Ă sa fidĂ©litĂ© Ă la royautĂ©.Il aimait les arts, les fleurs, les tableaux, les tapisseries, les statues, en un mot toutes les formes de beautĂ© et de voluptĂ©. Il saura s’ entourer de l’ amitiĂ© des puissants et des artistes, parmi lesquels la Fontaine, Molière, Le NĂ´tre et bien d’ autres.

Il ordonna la crĂ©ation de Vaux le Vicomte (premier jardin « Ă la française  »).

Nicolas Fouquet profita de sa situation pour acquĂ©rir une fortune prodigieuse, entretenir toute une clientèle et mĂŞme Ă©tablir une force militaire personnelle. Chaque emprunt qu’ il nĂ©gociait sur le marchĂ© des capitaux pour le compte du roi Ă©tait garanti sur sa fortune personnelle et lui laissait une forte part de bĂ©nĂ©fice.
En mars 1661, àla mort de Mazarin, Fouquet ne douta pas que sa contribution décisive au redressement des finances du royaume, lui vaudra de succéder au cardinal pour devenir le Premier ministre.

C’ est au mĂŞme moment que Louis XIV, âgĂ© de 22 ans, dĂ©cide de supprimer cette fonction et par consĂ©quent d’ en priver Fouquet. Colbert, qui le hait dĂ©cide de l’ anĂ©antir en le tenant principalement responsable de toutes les « confusions financières  ».

Louis XIV prend compte de l’ accusation de Colbert et dĂ©cide d’ arrĂŞter Fouquet mais le roi doit attendre que celui-ci verse dans les caisses de l’ Ă©tat l’argent qu’ il a promis.

Nicolas Fouquet organisa une fĂŞte somptueuse Ă Vaux le Vicomte, oĂą il invita le roi, ce qui acheva sa perte.

ArrĂŞtĂ© Ă Nantes en 1661, on le jugea avec partialitĂ© et irrĂ©gularitĂ© au cours d’ un procès qui dura 3 ans et Ă l’ issue duquel il fut enfermĂ© Ă Pignerol escortĂ© de 100 mousquetaires.. Le roi ordonna que Fouquet soit enfermĂ© dans une chambre spĂ©ciale composĂ©e surtout de ses ennemis.
Il décédera donc àla forteresse de Pignerol dans des circonstances obscures.