search

Accueil > Projets > Les projets > Archives > Actions autour de la lecture > Magazine Littéraire > Magazine littéraire n°2 Mai-juin 2005 > Biographie > Marquise du Deffand

Marquise du Deffand

mai 2005

Marie de Vichy Champrond, d’origine noble, est nĂ©e le 25 septembre 1696 sans doute dans le château de famille des Champrond en SaĂ´ne-et-Loire, ou peut-ĂŞtre dans l’autre château familial Ă Auxerre.

Marie a environ vingt-deux ans lorsqu’elle quitte le couvent et rentre Ă Champrond. Elle y restera peu de temps car durant l’Ă©tĂ© 1718, elle Ă©pouse un lointain cousin du nom de Jean-Baptiste du Deffand, marquis de La Lande qu’elle n’aime pas. Elle se sĂ©pare de lui et se lance dans une vie de dissipation.

Devenue l’amie du prĂ©sident HĂ©nault, elle tient, Ă partir de 1730, un salon surtout frĂ©quentĂ© par les gens du monde, puis quand elle se lie avec d’Alembert, elle reçoit dans son salon Ă©crivains et philosophes : Montesquieu, Fontenelle, Marmontel, Marivaux, Sedaine, La Harpe, Turgot, Concorcet.

Elle prend comme demoiselle de compagnie Melle Lespinasse, qu’elle chasse en 1764, l’accusant d’accaparer ses habituĂ©s -car elle aussi a crĂ©Ă© son salon !.

AgĂ©e de soixante-dix ans,devenue complètement aveugle, elle se prit de passion pour l’Ă©crivain Horace Walpole, avec qui elle entretint une correspondance suivie jusqu’Ă sa mort.

Bercée par les murmures des visiteurs, Madame du Deffand sombre peu àpeu dans une profonde léthargie.
Elle s’Ă©teint doucement le 23 septembre 1780 Ă la veille de ses 84 ans.

Voici quelques citations de Madame du Deffand :

"On a bien de la peine Ă avoir du plaisir"

"Vous combattez et dĂ©truisez toutes les erreurs, mais que mettez-vous Ă leur place ?"

"Les femmes ont trop d’imagination et de sensibilitĂ© pour avoir beaucoup de logique."

"Il n’y a qu’un malheur, celui d’ĂŞtre nĂ©."

Virginie MICHEL et EloĂŻse PERRIER


La marquise du Deffand a été décrite comme ayant la plus brillante intelligence et le caractère le plus difficile parmi les femmes qui tenaient salon. Elle était orgueilleuse, cynique, ouvertement vaniteuse et un historien fait même référence àses coups de griffes redoutables.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Services en ligne

Dans la même rubrique